RETOUR SUR LA SAISON 2016, ET LES ENJEUX DE 2017 !

Après une année 2016 riche en émotion sur un plan sportif et personnel, je démarre 2017 cette semaine à Abu Dhabi.

Je suis arrivé samedi soir dans les Émirats pour préparer le Abu Dhabi HSBC Championship et les deux autres tournois dans le desert. J’ai rarement bien figuré à Abu Dhabi, même si j’aime beaucoup le parcours très sélectif, mais j’ai déjà fait des top 10 au Qatar et à Dubaï.

BourdyswingDubai.jpg

(Arrivé sur Dubai samedi dernier pour préparer le début de saison dans les Emirats !)

J’ai été régulier tout au long de l’année puisque je termine 35e de la Race to Dubaï sans victoire, avec une fin de saison moyenne. Ce sont surtout mes deux top 20 en Majeur et ma participation aux Jeux olympiques qui rendent l’année 2016 particulière et une de mes toutes meilleures saisons. Surtout l’US Open où je me suis placé en tête à mi-tournoi.

BourdyUSFlag.jpg

Sur un plan personnel, je me suis marié pendant l’été. 2016 restera donc un grand millésime !

BourdyWeddingChurch.jpg

(Énormément de bonheur et d’émotion ! Gravé à vie)

J’ai aussi tenté les cartes du PGA Tour en fin de saison et j’ai ajouté le Puerto Rico Open à mon calendrier au printemps. J’ai beaucoup joué avec pas mal de déplacements. J’ai certainement accumulé pas mal de fatigue avec tous ces déplacements et ça m’a peut-être coûté en fin de saison. Mais je ne regrette pas et j’espère que j’aurai d’autres opportunités dans le futur.
14333775_1138124986234588_2591319582718111921_n.jpg

En 2017, l’Open de France intègre les Rolex Series. L’enchaînement de l’Open de France jusqu’au British était déjà un des grands moments de la saison, mais là c’est encore plus énorme. C’est mérité puisqu’il y aura la Ryder Cup en 2018 sur le Golf national qui est plébiscité par tous les joueurs. C’est une belle récompense pour tout le golf français. Il faut espérer que le champ de joueurs soit à la hauteur, mais il n’y a pas de raison. Cette série sera particulièrement prépondérante parce que sur le PGA Tour par exemple, ça va du simple au double entre les petits et les grands tournois. Là on va multiplier les dotations par plus de cinq parfois !

BuordyRio.jpg

Après cette semaine à Abu Dhabi, j’enchaîne bien entendu les deux autres tournois du Desert Swing et je vais jouer les cinq prochains tournois. Après le World Super 6 de Perth, on verra si je peux jouer un WGC ou non. Le format du tournoi australien sera particulier avec un format classique en stroke play et un cut après 36 trous puis un autre après trois tours. Le dernier jour se disputera en duels sur six trous entre les 24 premiers. C’est une formule particulière avec du match-play, ce qui est toujours sympa à jouer. J’aime bien le parcours en plus puisque j’ai déjà bien joué là-bas. J’ai donc envie d’y aller. C’est finalement à peu près le même calendrier que cette année, sauf que je vais certainement plus fonctionner en séries de tournois un peu plus longues et en coupures là aussi un peu plus longues.

BourdyLegliseDubai.jpg

On a bien travaillé avec Olivier Léglise à Dubaï, sans grand chantier. En essayant juste de continuer d’améliorer tout le jeu par petites touches.

Les points devraient compter pour la Ryder Cup à partir de fin août. Cette année, il n’y aura pas de tournoi au pays de Galles. C’est dommage parce que je l’ai gagné en 2013. La Ryder Cup reste l’objectif de ces deux prochaines années. Je vais tout faire pour être prêt dès le début de la sélection. Mais il y a de beaux tournois çà jouer d’ici là. Ma motivation sera décuplée à partir de l’ouverture de la sélection, mais je ne vais pas galvauder les six premiers mois de l’année. Et je vais me donner à fond dès le premier tournoi de l’année 2017 : Le Abu Dhabi HSBC Championship !

 

Source: http://blog.lefigaro.fr/golf/gregory-bourdy/

Leave a Reply